À l'heure où le Président Trump déclare "nous devons rester durs, sinon notre pays sera envahi par des gens, par des crimes, par toutes ces choses que nous ne voulons pas". À l'heure où des États refoulent les bateaux humanitaires avec à leur bord des centaines de rescapés des conflits, de la misère et du désespoir. À l'heure où les États européens tergiversent sur l'accueil aux réfugiés et condamnent ceux qui les aident, il ne faut cesser de répéter que l'humanité est indivisible, qu'au delà des apparences il n'y a pas de différences essentielles entre les humains. Que toutes ces vies singulières, sont celles d’individus tenants de leur propre histoire, de leurs propres désirs, aspirations, craintes, angoisses, projets …

Je suis impressionné de voir que des enfants rient et jouent aussi bien dans des environnements tranquilles et sûrs que dans les bidonvilles ou les camps de réfugiés. Partout, les parents ont le souci de l’éducation et de l’avenir de leurs enfants. Sous toutes les latitudes, les gens se rencontrent, partagent, créent, travaillent, s’aiment ...

Ma démarche photographique entend précisément faire écho à cela, en proposant un regard sur l'universalité de l'humanité, dans sa diversité de situations, de contextes. En rapprochant plus qu'en différenciant, sans nier pour autant les inégalités et les injustices, en posant mon regard complice et bienveillant sur les gens, tout simplement.

 

Cliquer sur une image pour afficher en diaporama.                                                  Creative Commons - BY-NC-ND

Photos sous le régime de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Licence Creative Commons